đŸ§“đŸ» Moins de 70 ans ? N’oubliez pas d’optimiser votre succession avec les assurances vies

đŸ§“đŸ» Moins de 70 ans ? N'oubliez pas d'optimiser votre succession avec les assurances vies
Sommaire

Souvent les articles font suite Ă  de l’actualitĂ©, mais aujourd’hui ce sera plutĂŽt suite Ă  un RDV clientĂšle. En effet, les RDV terrains nous permettent de voir ce qu’il peut se passer dans les faits, et ainsi reprendre les conseils donnĂ©s pour pouvoir vous les fournir en masse. Aujourd’hui , je vous parle d’une personne qui avait des comptes de placement plutĂŽt pleins mais pas d’assurance vie.

Le profil de notre client

J’ai pu rencontrer cette personne Ă  la suite d’ une demande sur internet. Cette personne voulait investir dans une SCPI Pinel, afin de pouvoir optimiser son imposition. Suite Ă  sa demande, j’échange avec lui assez longuement, et je commence donc Ă  avoir une vision plus claire de son profil.

💾
Investissez dans les meilleurs placements financiers

Pour l’article, nous l’appellerons Jacques. Jacques a Ă©tĂ© cadre dans sa vie, il est propriĂ©taire de sa rĂ©sidence principale, et a une rĂ©sidence secondaire dans les PyrĂ©nĂ©es. Il est mariĂ©, pĂšre d’un fils. Son environnement familial est plutĂŽt clair. Jacques a 68 ans, en pleine forme, il fait pas mal de randonnĂ©es, et jouit pleinement de sa retraite.

đŸ§“đŸ» Moins de 70 ans ? N'oubliez pas d'optimiser votre succession avec les assurances vies

Son environnement patrimonial est lĂ  aussi plutĂŽt clair, sa rĂ©sidence principale Ă  Toulouse est payĂ©e, sa rĂ©sidence secondaire aussi. Il dispose d’une enveloppe financiĂšre de quasiment 300 000 €, mais souhaite en garder au moins la moitiĂ© pour pouvoir investir. Sa premiĂšre idĂ©e Ă©tait d’acheter donc des SCPI Pinel pour rĂ©duire son impĂŽt qui dĂ©passe les 8 000 €.

Jacques a 68 ans, il va falloir ĂȘtre vigilant sur ce point lĂ .

Les objectifs clients

En discutant avec lui, il Ă©met certes une forte volontĂ© de rĂ©duire ses impĂŽts, mais pour autant cet objectif est un objectif annoncĂ©. Dans mon mĂ©tier je prĂ©fĂšre les objectifs non Ă©noncĂ©s, ceux qui par l’échange vont apparaĂźtre. En effet, souvent les personnes se font une idĂ©e de ce qui leur faut, mais Ă  l’image d’un mĂ©decin, connaissant les maladies et les remĂšdes, nous pouvons les aider Ă  dĂ©velopper leur analyse.

Dans notre cas, les objectifs qui ne sont pas Ă©noncĂ©s sont la protection du conjoint survivant, la volontĂ© de pouvoir continuer Ă  jouir du mĂȘme rythme de vie, et enfin, pour ne pas reproduire ce qu’il a vĂ©cu avec son pĂšre, optimiser la succession avec son fils.

On se rend compte que le prisme du début qui consistait à mettre en avant la fiscalité, devient du coup un des objectifs et non pas le principal. En réalisant un audit des besoins et des objectifs, mais aussi des contraintes, on peut trouver des solutions pour ces points qui sont souvent une charge pour notre client.

Notre point de vigilance

Je ne rentrerai pas dans le dĂ©tail des prĂ©conisations qui lui sont propres, mais sur un point de dĂ©tail qui pourrait avoir un impact consĂ©quent. Je ne sais pas si vous avez retenu mais Jacques souhaite optimiser sa succession, et il a 68 ans, malheureusement et Ă©tonnamment, il n’a aucune assurance vie, des livrets certes, mais rien d’autre.

Il a effectuĂ© par la suite plusieurs placements, mais notre spĂ©cialiste produits financiers chez Nyko, a directement mis en avant que compte tenu de son Ăąge, 68 ans, il fallait optimiser son Ă©pargne en ouvrant une assurance vie. Je vais vous rappeler les avantages fiscaux et successoraux d’une telle enveloppe.

L’enveloppe de l’assurance vie a comme particularitĂ© que les produits et primes versĂ©s aprĂšs octobre 1998, et les contrats ouverts aprĂšs le 1er Novembre 1991 sont soumis aux frais de succession. Pour autant, si l’assurĂ©, au moment des versements, avait moins de 70 ans, chaque bĂ©nĂ©ficiaire dispose d’une franchise d’impĂŽts de 152 500 €. Les montants au-delĂ  de ce plafond sont intĂ©grĂ©s Ă  la succession et soumis aux droits de mutation.

Trouver les meilleures solutions financiĂšres

Vous avez bien lu, en ouvrant une assurance vie, et en y plaçant 152 500 €, si son fils est le bĂ©nĂ©ficiaire direct, il n’aura pas d’impĂŽts sur cette somme (toutes les sommes supĂ©rieures seront prises en compte). De plus, en plaçant l’argent pendant 8 ans, passĂ© ce dĂ©lai il peut en retirer une partie avec des abattements sur les intĂ©rĂȘts (4 600 € pour une personne, 9 200 € pour un couple).

Mais je parle de bĂ©nĂ©ficiaire, Jacques aurait la capacitĂ© de placer 300 000 € sur son contrat et nommer plusieurs bĂ©nĂ©ficiaires. Ainsi, Ă  titre d’illustration, un contrat d’assurance vie ayant 5 bĂ©nĂ©ficiaires sera exonĂ©rĂ© Ă  hauteur de 762 500 euros. Si vous avez moins de 70 ans, je vous invite donc rapidement Ă  faire le point de vos placements, et optimiser ceux-ci, dans le but d’une succession bien moins fiscalisĂ©e.

Abonnez-vous Ă  la Nyko’s Newslettter

Nicolas
Nicolas

Nicolas est spécialisé en Gestion de Patrimoine et est le CEO de Nyko.

1 Comment

  1. Ping:đŸ§“đŸ» Moins de 70 ans ? N'oubliez pas d'optimise...

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Recevoir les meilleures opportunités financiÚres

Recevoir le Guide Financier 2022

Prends en main ton patrimoine