đŸ‡«đŸ‡· Paris Logement – Ian Brossat prĂ©sente la feuille de route – StratĂ©gie Logement 2035

đŸ‡«đŸ‡· Paris Logement - Ian Brossat prĂ©sente la feuille de route - StratĂ©gie Logement 2035
Sommaire

La Mairie de Paris a dĂ©cidĂ© de s’attaquer au sujet du logement en permettant Ă  tous de pouvoir y accĂ©der. Des annonces fortes : 40% de logements publics, l’encadrement des loyers et les motivations du plan. Cet objectif sera-t-il respectĂ© ? Cela va-t-il dans le bon sens ?

Ian Brossat compte frapper fort

Le prochain conseil de Paris se dĂ©roulera du 15 au 18 novembre. L’objectif de Ian Brossat: prĂ©senter son plan “StratĂ©gie logement 2035”. Ce texte fixe le cap de la mairie sur les 12 prochaines annĂ©es. De trĂšs gros chantiers sont mis en place
 En exclusivitĂ©, il a dĂ©voilĂ© certains points au Journal du Dimanche.

💾

Investissez dans les meilleurs placements immobiliers

Les logements abordables, sociaux, sont une prioritĂ© pour Ian Brossat. En 2001, la ville ne comptait que 13% de logements sociaux. L’objectif de la Mairie lors de son accession au pouvoir: 25% en 2025. Ils sont sur le point de rĂ©ussir puisqu’ils en sont Ă  24,7 %. MalgrĂ© cette victoire, le problĂšme du logement abordable n’est pas rĂ©solu. Il se pose la question suivante : est-ce que Paris sera rĂ©servĂ© Ă  des ultra riches qui pourront se payer un tel logement ou faut-il rendre l’accĂšs possible aux personnes qui la font vivre en y travaillant? Quand on regarde les chiffres, le marchĂ© immobilier exclut par dĂ©faut les classes moyennes et populaires.

đŸ‡«đŸ‡· Paris Logement - Ian Brossat prĂ©sente la feuille de route - StratĂ©gie Logement 2035

Il lĂąche un objectif de 40% de logements publics d’ici 2035, avec 30% de logements sociaux, et 10% de logements abordables. Ce type de logement abordable, avec un loyer infĂ©rieur d’environ 20% au loyer marchĂ©, n’est pas comptabilisĂ© dans la SRU. Pour arriver Ă  cet objectif, il va falloir produire 4.000 logements/an. C’est tout de mĂȘme considĂ©rable pour une ville qui est dĂ©jĂ  fortement urbanisĂ©e. 

Certains quartiers feront peau neuve, ceux dĂ©ficitaires en logements sociaux. Dans le 16Ăšme, en 2001, on en comptait 1,70%. En 2021, c’était 7,30%. La Mairie a pour volontĂ© d’aller encore plus loin dans ces arrondissements chics et centraux qui ont souvent Ă©tĂ© dĂ©laissĂ©s sur la production de tels biens. La norme des 30% de logements sociaux sera intensifiĂ©e, avec une idĂ©e de passer Ă  50%…

Plus de constructions 100% Bureaux

Autre point abordĂ©, la crĂ©ation d’immeubles de bureaux. Encore aujourd’hui, il est possible de crĂ©er un immeuble dĂ©diĂ© exclusivement au bureau. Demain, cela sera remis en cause. Ils veulent intĂ©grer une part minimale d’habitations dans les projets dĂ©passant une certaine surface de plancher. Sera crĂ©Ă©e une rĂšgle d’urbanisme, la “servitude de mixitĂ© fonctionnelle”.

 

De plus, la Mairie va crĂ©er une “fonciĂšre du logement social et abordable”, afin de pouvoir se porter acquĂ©reur d’immeubles dans Paris. Promoteurs, tremblez
 Immeubles, bureaux, garages, hĂŽtels, tout va y passer.

Une gestion directe de l’encadrement des loyers

Paris a depuis un certain temps mis en place le plafonnement des loyers. Depuis la mise en place d’une telle rĂšgle en 2019 cela a permis de contenir l’augmentation des loyers. Pour autant, ce que regrette l’élu, c’est le peu de sanctions mises en place par le prĂ©fet. En 3 ans, il comptabilise seulement une dizaine d’amendes. La Mairie de Paris va rĂ©cupĂ©rer ce rĂŽle pour 3 ans, avec la signature d’un arrĂȘtĂ© prochainement.

Trouver les meilleures solutions immobiliĂšres

0% des loyers parisiens seraient au-dessus de l’encadrement, il revendique mĂȘme 70% de dĂ©passement pour les logements souvent destinĂ©s aux jeunes ou aux prĂ©caires. Il a pu observer des loyers de 50 Ă  60€/mÂČ, le double du plafond. Sera donc mis en place, comme Ă  Lille, un site pour vĂ©rifier le plafonnement du loyer et saisir la Mairie en cas de dĂ©passement. La Ville veut aller trĂšs loin sur le sujet. PropriĂ©taires il va falloir respecter les rĂšgles ou payer une amende allant de 5.000 € pour un particulier Ă  15.000 € pour une personne morale.

AirBnb encore et toujours

Il n’aime pas la plateforme ou le logement meublĂ© saisonnier Ă  outrance. Il veut rĂ©guler les meublĂ©s touristiques. Il se fĂ©licite que leur nombre ait diminuĂ© en 3 ans. Il souhaite cependant que les appartements classĂ©s F ou G soient intĂ©grĂ©s Ă  l’interdiction de location. Olivier Klein l’a entendu. Je l’invite Ă  lire notre article sur le sujet. De plus, il aimerait que la fiscalitĂ© soit alignĂ©e sur la location de logements nus. Cela paraĂźt tout de mĂȘme bien plus compliquĂ©.

Vous pouvez aussi prendre RDV avec moi pour toutes questions :

Abonnez-vous à la 

Nyko’s Newslettter

Nicolas
Nicolas

Nicolas est spécialisé en Gestion de Patrimoine et est le CEO de Nyko.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *