🎤 Interview de Raphaël Di Meglio – Matera

🎤 Interview de Raphaël Di Meglio - Matera
Sommaire

Comme chaque semaine, j’ai interrogé une personne du monde de l’entrepreneuriat, du patrimoine, de la finance. Cette semaine, j’ai rencontré Raphaël Di Meglio, cofondateur de la société Matera, qui propose aux copropriétaires de gérer leur immeuble, en se passant de syndic professionnel Matera. Raphaël a publié un post sur LinkedIn qui m’a fait réagir, à contre-courant, de ce qui peut se faire. Après Karl, CMO d’Hesiode, startup dans le domaine de la cryptomonnaie, on replonge dans l’immobilier avec Raphaël cofondateur de Matera.

Un révolutionnaire de la gestion de copropriété

Avant de vous expliquer le sujet de l’interview, je vais d’abord vous présenter Raphaël, son parcours, et évidemment ce qu’il peut faire chez Matera. Il suit des études de management à l’ESCP Business School. L’année de son diplôme, cofondateur de la société Matera, qui propose aux copropriétaires de gérer leur immeuble, en se passant de syndic professionnel, anciennement connu sous le nom d’Illicopro. Un peu comme le lancement d’Uber, c’est un achat immobilier qui lui fait prendre conscience que ce milieu a besoin d’une très grosse mise à jour.

💸

Investissez dans les meilleurs placements immobiliers

En 2017, Raphaël crée donc Matera, et on peut le dire, n’en déplaise aux historiques, il révolutionne le monde de la gestion de copropriété. Matera est une solution qui accompagne de A à Z les syndics bénévoles et coopératifs qui épaule les syndics bénévoles ou coopératifs. En clair, ce sont les copropriétaires qui vont gérer eux même la copropriété. Ce modèle a plusieurs effets bénéfiques : des économies de charges, tout d’abord, mais également davantage de transparence et de réactivité dans la gestion de la copropriété.

🎤 Interview de Raphaël Di Meglio - Matera

En 2020, Illicopro devient Matera et annonce, dans la foulée, une levée de fonds en série A de 10 millions d’euros. Un changement de nom pour penser, déjà, à une expansion européenne mais également par volonté de travailler un peu plus sur le branding.. Pourquoi ce nom ? Matera, c’est aussi le nom d’une célèbre ville italienne en Basilicate, capitale européenne de la culture, où les toits des uns servent de rues aux autres. Le fonctionnement ressemble donc à s’y méprendre à celui d’une copropriété.. En 2020, Matera se lance aussi officiellement sur le devant de la scène. Vous n’avez pas pu passer à côté de sa campagne publicitaire diffusée largement en 2021, qui lui a fait avoir une notoriété de marque incomparable en peu de temps.

 

Les sociétés déjà présentes ne sont pas ravies de ce nouveau venu, que ce soit pour sa communication qu’ils jugent dénigrante, ou pour la solution qu’il apporte, qu’ils n’aiment pas. Mais dans le monde du syndic, le sujet est complexe. Les copropriétaires expriment souvent un mécontentement, mais le juge arbitre est le syndic lui-même. Pour vous expliquer un peu le côté particulier de la chose, si vous souhaitez changer de syndic,il faudra envoyer une demande de mise à l’ordre du jour au syndic actuel, définir la date de l’AG (validée par le syndic), en parler à un moment précis de la réunion (selon le syndic), et le faire voter (comptabilisé par le syndic)…

J’avoue que cela peut laisser perplexe quand on connait les soucis que peuvent avoir certaines copropriétés, il serait peut-être temps de laisser un peu plus la main aux copropriétaires eux-mêmes.

Une explosion rapide

Ce qui m’a bluffé en préparant l’interview, ce sont les chiffres qu’annonce Matera sur son site. Depuis son lancement en 2017, voici les étapes clés :

  • 2017 : lancement janvier, 1ère copropriété cliente
  • 2018 : 100 copropriétés clientes
  • 2019 : 1.000 copropriétés clientes (fois 10!)
  • 2020 : 2.000 copropriétés clientes
  • 2021 : 186ème collaborateur embauché, levée de fonds de 35 Millions d’euros
  • Octobre 2021 : lancement de l’offre en Allemagne 
  • Si on fait le bilan un an après, en octobre 2022 : 6 500 copropriétés clientes en France, soit 150 000 copropriétés et plus de 300 copropriétés clientes en Allemagne !

En plus de disrupter le monde de la gestion de copropriété, Matera a une réelle ambition de faire évoluer le monde pour qu’il profite à tous. En clair, ils ne sont pas là que pour faire de l’argent, mais bel et bien pour améliorer la qualité de vie de chacun. Que ce soit d’ailleurs au sein de ses équipes ou de ses copropriétés. En 2021, est lancé un pôle d’expertise dédié à la rénovation énergétique.

Matera, tourné vers l’avenir

Matera se tourne vers l’avenir, il lance, comme je viens de vous le dire, un service de rénovation énergétique.L’objectif de ce pôle ? Accompagner les copropriétés clientes de Matera dans la rénovation globale de leurs copropriétés, de l’analyse de leurs besoins au lancement de leur projet, en passant par l’accès aux subventions auxquelles elles peuvent prétendre.. Le mille-feuille administratif étant passé par là, il est compliqué aujourd’hui de s’y retrouver.

Trouver les meilleures solutions immobilières

Matera souhaite donc changer les choses. Mais l’ambition est très grande quand on parle de qualité de vie. Raphaël a d’ailleurs échangé un moment là-dessus, cela fait partie de l’ADN de la société. En 2023, l’offre Matera va se doter d’un nouveau service. Dévoilé prochainement, le 11 octobre, il devrait faire beaucoup de bruit dans le monde de l’immobilier. Je souhaite à Matera toute la réussite possible dans ce nouveau challenge.

L’interview de Raphaël

Je vous invite à aller voir cette interview, Raphaël se livre et j’ai passé un moment réellement intéressant. Il nous livre son ressenti sur l’actualité des levées de fonds, ce qu’il se passe dans le monde des startups, mais aussi dans le monde de la gestion de copropriété. J’ai pu échanger avec une personne abordable, intéressante et visionnaire. Il met en avant le bien-être de tous, de ses collaborateurs, aux copropriétaires ou même clients. L’écologie fait partie de son ADN, et donc de l’ADN de Matera.

Je vous l’annonce, j’ai proposé à Raphaël un webinaire sur les rénovations énergétiques, il nous manque à caler la date, mais ça ne devrait plus tarder. Vous allez prendre plein d’informations, et je préparerai un guide…

Concernant le sujet de l’interview, le post LinkedIn, nous sommes revenus dessus en détail. Il a exprimé à un moment donné ce que tout le monde pensait tout bas. Des valorisations qui ont diminué, un secteur des levées de fonds qui se stabilise, il fallait le dire et l’écrire. Il n’a pas simplement émis un jugement du moment, il a aussi émis des solutions, dont une qui m’a tout particulièrement plu. Il a fait évoluer son système de bonification aux salariés, afin de leur permettre d’avoir les mêmes ambitions avec Matera. Il a réduit sa part, pour en faire profiter ses équipes. Ce geste résume à lui seul Raphaël. Il n’a pas la volonté de rouler en Ferrari, il veut développer sa boîte, faire en sorte que les conditions de base des embauches soient respectées, et permettre à chacun de s’épanouir.

J’ai adoré cet échange, et j’ai appris beaucoup de choses. Je vous invite à aller le voir, dès que j’ai la date du webinaire, je vous la communique.

Vous pouvez aussi prendre RDV avec moi pour toutes questions :

Abonnez-vous à la 

Nyko’s Newslettter

Nicolas
Nicolas

Nicolas est spécialisé en Gestion de Patrimoine et est le CEO de Nyko.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *