banner

🏊 McKinsey, une piscine qui va coûter plus de 100 000 €

🏊 McKinsey, une piscine qui va coûter plus de 100 000 €
Sommaire

Cette fois, on ne parle pas d’une affaire de conseil qui aurait mal tourné. Il faut dire que dernièrement, nous avons tous entendu beaucoup parler de ce cabinet de conseil. Il est évident que lorsqu’un cabinet tel que celui-ci encaisse des sommes importantes pour du conseil au gouvernement cela ne passe pas inaperçu. Mais cette fois-ci, il n’est pas question du cabinet mais d’un de ses consultants seniors, et l’affaire peut faire grincer des dents.

McKinsey, en haut de l’affiche

Que vous souhaitiez construire une piscine, un cabanon ou tout autre élément conséquent, il vous est nécessaire d’avoir un permis de construire en rapport. Il est évident que les démarches peuvent ne pas être simples, mais pour autant, nul n’est censé ignorer qu’elles existent et qu’elles doivent être appliquées. 

đź’¸

Investissez dans les meilleurs placements immobiliers

Un consultant senior du cabinet McKinsey, bien connu pour des histoires de conseils durant la campagne présidentielle, a vu sa construction sauvage sous le feu des projecteurs. Il était évident que compte tenu de la situation et de l’emplacement de construction cela n’allait pas passer à la trappe. Maintenant il va falloir comprendre les étapes qui ont fait que cette situation est sortie le 3 Août dans Sud Ouest.

🏊 McKinsey, une piscine qui va coûter plus de 100 000 €

Les faits reprochés

Ce consultant senior de chez McKinsey détient une SCI avec sa femme, qui inclut une résidence secondaire au pied de la dune du Cap-Ferret. Cet emplacement reste un emplacement entre terre et mer, et d’une fragilité des plus importantes. Les constructions y sont limitées et très réglementées.

Mais ce consultant voulant sûrement embellir sa maison et jouir d’un cadre qui lui serait plus agréable a décidé d’y construire une piscine. Jusque là, pas de soucis, tout va bien, chacun peut encore avoir les projets qu’il souhaite. Mais entre l’idée de piscine et sa construction, il a oublié un simple élément, déposer un permis de construire et avoir l’accord nécessaire.

Une construction sauvage qualifiée de massacre environnemental.

Il s’est donc empressé de construire le rêve de beaucoup de Français mais en décaissant une partie de la dune, sans aucune autorisation. Sa piscine fait tout de même 20 mètres carrés. Le secteur dans lequel il vit est inconstructible et classé en rouge en zone de prévention. Début 2019, une action est engagée contre le coupe pour construction sans permis de construire et sans déclaration préalable, en violation du PLU et du plan de prévention des risques littoraux.

Élément accablant, dans la plainte, il est fait part, que les travaux ont tout de même continué alors qu’une demande d’arrêté avait été demandée. Une première condamnation tombe, il faut démolir la piscine, remettre en état le terrain et la dune, et verser une amende de 10 000 €.

L’obstination qui coûte 100 000 €

Mais notre cher consultant n’en est pas resté là, chacun d’entre nous se serait plié à la décision de la justice, rebouché le trou et payé l’amende. Il ne l’entend pas de cette oreille, tout d’abord il fait appel, tout à fait normal, mais en parallèle il décide de construire une terrasse en bois coulissante sur la piscine, et un cabanon. On peut appeler cela un pied de nez…

L’explication a de quoi à faire rire, le couple explique que ces travaux ont été réalisés afin de protéger la dune. La justice ne s’y est pas trompée, elle les condamne à reboucher la piscine qualifiée de “massacre environnemental”, et en plus de payer cette fois-ci une amende de 100 000 €. 

Trouver les meilleures solutions immobilières

Le couple vient de nouveau faire appel. Mais la question que l’on peut se poser dans ce cas, est la capacité d’une personne qui connaît forcément les lois, et les rouages du système d’avoir une telle obstination lorsque la justice lui interdit quelque chose. La dune du Cap-Ferret est un endroit merveilleux, lorsque vous y avez une maison, vous savez que vous ne pouvez pas faire n’importe quoi. Est-ce l’orgueil qui mène les choix et fait que cette piscine, en plus de détruire la dune, impactera les différents écosystèmes va coûter plus de 100 000 € d’amende, et des coûts de démolition additionnels. 

Sud Ouest s’est permis de citer le nom de la SCI, ce que je ne ferai pas car je ne vois pas l’intérêt de personnaliser une telle affaire. Pour autant, je serais content d’avoir les suites d’une telle histoire.

Abonnez-vous Ă  la Nyko’s Newslettter

Nicolas
Nicolas

Nicolas est spécialisé en Gestion de Patrimoine et est le CEO de Nyko.

1 Comment

  1. Ping:🏊 McKinsey, une piscine qui va coûter pl...

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

[trustindex data-widget-id=68277445151b52893b57b91b6b]