banner

💸 Ouvrir une assurance vie pour ses enfants, bonne idée ?

💸 Ouvrir une assurance vie pour ses enfants, bonne idée ?
Sommaire

Nous sommes à 3 jours de la rentrée scolaire, les dépenses ont déjà démarré. Que ce soit le cartable, les fournitures scolaires, bientôt les équipements sportifs, tout y passe. Pour autant, dans beaucoup de famille, on essaie de placer de l’argent pour ses enfants, malgré tout. Je vois la plupart du temps des Livrets A ouverts, afin de commencer dès le plus jeune âge. Mais l’assurance-vie ne serait-elle pas une bonne solution ?

Comment ouvrir une assurance-vie Ă  son enfant ?

Il n’est pas nécessaire d’avoir 18 ans révolus pour ouvrir une assurance-vie. Les parents, ou les représentants légaux peuvent tout à fait ouvrir un tel placement dès le plus jeune âge de l’enfant.

đź’¸
Investissez dans les meilleurs placements financiers

Le mode opératoire reste donc assez simple, une fois que vous aurez choisi la compagnie ou l’assureur chez lequel vous souhaitez que les fonds soient placés, il ne vous restera plus qu’à signer les documents pour ouvrir cette assurance-vie. La plupart des compagnies, lorsque l’enfant est mineur, demandent que les documents soient édités en papier et non en numérique.

💸 Ouvrir une assurance vie pour ses enfants, bonne idée ?

Une formalité qui peut paraître lourde, mais pour autant, le but est de protéger un enfant mineur. De plus, comme toute assurance-vie, il faudra choisir une clause bénéficiaire.

Par défaut, ce sont les parents qui le sont. Puis à l’âge de 16 ans, le mineur peut désigner, pour la moitié de la quotité disponible, un bénéficiaire de son choix.

A la majorité, il reprend la gestion intégrale de son assurance-vie, et peut décider, selon les solutions mises en place, de l’utilisation du capital.

Les avantages de l’assurance-vie pour un enfant mineur

A mon sens, il existe plusieurs avantages à faire souscrire une assurance-vie à un enfant mineur le plus tôt possible. Tout d’abord l’assurance-vie est un placement long terme, un enfant mineur entre pleinement dans cet objectif. De plus, il existe des avantages supplémentaires :

  • Une mise de dĂ©part qui peut ĂŞtre de 50 € / mois avec des versements programmĂ©s. Nous y reviendrons mais le contrat est accessible.
  • Aucune plafonnement, Ă  l’inverse du Livret A, il n’existe aucun plafond sur les versements en assurance-vie.
  • Un rendement supĂ©rieur au Livret A, sur les annĂ©es passĂ©es, les rendements en assurance-vie ont Ă©tĂ© supĂ©rieurs aux rendements en Livret A. Pour autant, les rendements passĂ©s ne prĂ©jugent pas des rendements Ă  venir. Mais il serait normal d’espĂ©rer plus de rendement de la part de l’assurance-vie…
  • La fiscalitĂ© de l’assurance-vie, que ce soit en cas de retrait, oĂą Ă  partir de 8 ans d’ouverture, un abattement sur les intĂ©rĂŞts est appliquĂ©. 4 600 euros pour un cĂ©libataire par an, et 9 200 euros pour un couple. Ou bien mĂŞme en cas de dĂ©cès.
  • Jusqu’à 18 ans, ce sont les parents qui gèrent le capital après, l’enfant reprend la main.

Lisser le risque – EntrĂ©e sur les marchĂ©s

Ouvrir une assurance-vie à son enfant, et introduire un versement programmé mensuel permet aussi de lisser le risque. En réalisant des versements réguliers il est ainsi possible, si une allocation en Unité de Comptes a été décidée, de compenser les fluctuations des marchés boursiers.

Lorsque les marchés baissent, l’investisseur acquiert un nombre plus important d’unités de compte. Ainsi, lorsque les marchés repartent à la hausse, le nombre de parts étant plus important, il profite d’une valorisation accrue. A l’inverse, lorsque les marchés augmentent, celui-ci lui permet de lisser le prix moyen des unités de compte, et ainsi avoir un prix moyen moins élevé.

Notre partenaire abeille assurance a réalisé une étude sur le lissage du risque avec les versements programmés. Il investissent en une seule fois  1 200 € (courbe bleue) et en parallèle un versement programmé de 100 € par mois sur douze mois (courbe orange). Quatre situations de marchés envisagés :

  • Hausse continue sur douze mois (exemple 1) : l’investissement programmĂ© diminue les gains de l’épargnant
  • Baisse continue sur douze mois (exemple 2) : l’investisseur limite sa perte sur la pĂ©riode d’investissement 
  • Hausse suivie d’une baisse (exemple 3) : l’investisseur bĂ©nĂ©ficie de la hausse et limite sa perte
  • Baisse suivie d’une hausse (exemple 4) : l’investisseur surperforme dans le temps

On se rend donc compte que selon le cycle, l’investisseur atténue le risque, ou, ne jouit pas pleinement des gains. Pour autant, sur une vision long terme cela permet réellement de réduire les risques sur ce placement financier. 

Avoir la main sur l’assurance-vie

Vous êtes grand-parent et vous souhaitez donner de l’argent à vos petits-enfants, mais vous souhaitez orienter l’utilisation de ces sommes, ou du moins les bloquer jusqu’à 25 ans ? La donation avec pacte adjoint est une solution intéressante. Ce don réalisé sous seing privé, permet d’organiser l’utilisation des fonds issus de cette donation. De plus, en ajoutant une clause d’inaliénabilité temporaire, il est possible de bloquer les retraits jusqu’à ses 25 ans. 

Pour rappel, les grands-parents peuvent donner jusqu’à 31 865 € par grand parent et petit enfant tous les 15 ans. 

Abonnez-vous Ă  la Nyko’s Newslettter

Nicolas
Nicolas

Nicolas est spécialisé en Gestion de Patrimoine et est le CEO de Nyko.

1 Comment

  1. Ping:đź’¸ Ouvrir une assurance vie pour ses enfants, b...

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

[trustindex data-widget-id=68277445151b52893b57b91b6b]

Recevoir les meilleures opportunités financières

Recevoir le Guide Financier 2022

Prends en main ton patrimoine