💾 Ouvrir une assurance vie pour ses enfants, bonne idĂ©e ?

💾 Ouvrir une assurance vie pour ses enfants, bonne idĂ©e ?
Sommaire

Nous sommes Ă  3 jours de la rentrĂ©e scolaire, les dĂ©penses ont dĂ©jĂ  dĂ©marrĂ©. Que ce soit le cartable, les fournitures scolaires, bientĂŽt les Ă©quipements sportifs, tout y passe. Pour autant, dans beaucoup de famille, on essaie de placer de l’argent pour ses enfants, malgrĂ© tout. Je vois la plupart du temps des Livrets A ouverts, afin de commencer dĂšs le plus jeune Ăąge. Mais l’assurance-vie ne serait-elle pas une bonne solution ?

Comment ouvrir une assurance-vie Ă  son enfant ?

Il n’est pas nĂ©cessaire d’avoir 18 ans rĂ©volus pour ouvrir une assurance-vie. Les parents, ou les reprĂ©sentants lĂ©gaux peuvent tout Ă  fait ouvrir un tel placement dĂšs le plus jeune Ăąge de l’enfant.

💾
Investissez dans les meilleurs placements financiers

Le mode opĂ©ratoire reste donc assez simple, une fois que vous aurez choisi la compagnie ou l’assureur chez lequel vous souhaitez que les fonds soient placĂ©s, il ne vous restera plus qu’à signer les documents pour ouvrir cette assurance-vie. La plupart des compagnies, lorsque l’enfant est mineur, demandent que les documents soient Ă©ditĂ©s en papier et non en numĂ©rique.

💾 Ouvrir une assurance vie pour ses enfants, bonne idĂ©e ?

Une formalité qui peut paraßtre lourde, mais pour autant, le but est de protéger un enfant mineur. De plus, comme toute assurance-vie, il faudra choisir une clause bénéficiaire.

Par dĂ©faut, ce sont les parents qui le sont. Puis Ă  l’ñge de 16 ans, le mineur peut dĂ©signer, pour la moitiĂ© de la quotitĂ© disponible, un bĂ©nĂ©ficiaire de son choix.

A la majoritĂ©, il reprend la gestion intĂ©grale de son assurance-vie, et peut dĂ©cider, selon les solutions mises en place, de l’utilisation du capital.

Les avantages de l’assurance-vie pour un enfant mineur

A mon sens, il existe plusieurs avantages Ă  faire souscrire une assurance-vie Ă  un enfant mineur le plus tĂŽt possible. Tout d’abord l’assurance-vie est un placement long terme, un enfant mineur entre pleinement dans cet objectif. De plus, il existe des avantages supplĂ©mentaires :

  • Une mise de dĂ©part qui peut ĂȘtre de 50 € / mois avec des versements programmĂ©s. Nous y reviendrons mais le contrat est accessible.
  • Aucune plafonnement, Ă  l’inverse du Livret A, il n’existe aucun plafond sur les versements en assurance-vie.
  • Un rendement supĂ©rieur au Livret A, sur les annĂ©es passĂ©es, les rendements en assurance-vie ont Ă©tĂ© supĂ©rieurs aux rendements en Livret A. Pour autant, les rendements passĂ©s ne prĂ©jugent pas des rendements Ă  venir. Mais il serait normal d’espĂ©rer plus de rendement de la part de l’assurance-vie

  • La fiscalitĂ© de l’assurance-vie, que ce soit en cas de retrait, oĂč Ă  partir de 8 ans d’ouverture, un abattement sur les intĂ©rĂȘts est appliquĂ©. 4 600 euros pour un cĂ©libataire par an, et 9 200 euros pour un couple. Ou bien mĂȘme en cas de dĂ©cĂšs.
  • Jusqu’à 18 ans, ce sont les parents qui gĂšrent le capital aprĂšs, l’enfant reprend la main.

Lisser le risque – EntrĂ©e sur les marchĂ©s

Ouvrir une assurance-vie à son enfant, et introduire un versement programmé mensuel permet aussi de lisser le risque. En réalisant des versements réguliers il est ainsi possible, si une allocation en Unité de Comptes a été décidée, de compenser les fluctuations des marchés boursiers.

Lorsque les marchĂ©s baissent, l’investisseur acquiert un nombre plus important d’unitĂ©s de compte. Ainsi, lorsque les marchĂ©s repartent Ă  la hausse, le nombre de parts Ă©tant plus important, il profite d’une valorisation accrue. A l’inverse, lorsque les marchĂ©s augmentent, celui-ci lui permet de lisser le prix moyen des unitĂ©s de compte, et ainsi avoir un prix moyen moins Ă©levĂ©.

Notre partenaire abeille assurance a rĂ©alisĂ© une Ă©tude sur le lissage du risque avec les versements programmĂ©s. Il investissent en une seule fois  1 200 € (courbe bleue) et en parallĂšle un versement programmĂ© de 100 € par mois sur douze mois (courbe orange). Quatre situations de marchĂ©s envisagĂ©s :

  • Hausse continue sur douze mois (exemple 1) : l’investissement programmĂ© diminue les gains de l’épargnant
  • Baisse continue sur douze mois (exemple 2) : l’investisseur limite sa perte sur la pĂ©riode d’investissement 
  • Hausse suivie d’une baisse (exemple 3) : l’investisseur bĂ©nĂ©ficie de la hausse et limite sa perte
  • Baisse suivie d’une hausse (exemple 4) : l’investisseur surperforme dans le temps

On se rend donc compte que selon le cycle, l’investisseur attĂ©nue le risque, ou, ne jouit pas pleinement des gains. Pour autant, sur une vision long terme cela permet rĂ©ellement de rĂ©duire les risques sur ce placement financier. 

Avoir la main sur l’assurance-vie

Vous ĂȘtes grand-parent et vous souhaitez donner de l’argent Ă  vos petits-enfants, mais vous souhaitez orienter l’utilisation de ces sommes, ou du moins les bloquer jusqu’à 25 ans ? La donation avec pacte adjoint est une solution intĂ©ressante. Ce don rĂ©alisĂ© sous seing privĂ©, permet d’organiser l’utilisation des fonds issus de cette donation. De plus, en ajoutant une clause d’inaliĂ©nabilitĂ© temporaire, il est possible de bloquer les retraits jusqu’à ses 25 ans. 

Pour rappel, les grands-parents peuvent donner jusqu’à 31 865 € par grand parent et petit enfant tous les 15 ans. 

Abonnez-vous Ă  la Nyko’s Newslettter

Nicolas
Nicolas

Nicolas est spécialisé en Gestion de Patrimoine et est le CEO de Nyko.

1 Comment

  1. Ping:💾 Ouvrir une assurance vie pour ses enfants, b...

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Recevoir les meilleures opportunités financiÚres

Recevoir le Guide Financier 2022

Prends en main ton patrimoine