banner

đź’ą Les allocations en assurance vie Ă©voluent au 3e trimestre

đź’ą Les allocations en assurance vie Ă©voluent au 3e trimestre
Sommaire

Lorsque vous possédez un placement financier de type assurance-vie, celui-ci évolue avec le temps. Je ne sais pas si vous le savez, mais à l’intérieur de cette “coquille”, il est possible de mettre une multitude de lignes. Par exemple, l’un de nos partenaires, Vie Plus, possède plus de 1 200 unités de compte disponibles. Selon les marchés, les rendements, les tendances, les allocations évoluent…

La nécessité de suivre son assurance vie

Chez Nyko, nous voyons beaucoup de clients, et la quasi-totalité, ne s’occupent à aucun moment de l’allocation de leur assurance-vie. Beaucoup l’ont ouverte auprès de leur banque, et les lignes mises en place au démarrage sont toujours les mêmes. Pire, aucun point n’est fait annuellement pour vérifier le bien fondé de l’allocation ou analyser les rendements passés.

đź’¸

Investissez dans les meilleurs placements financiers

Ă€ la question “Savez-vous comment a Ă©tĂ© rĂ©munĂ©rĂ©e votre assurance-vie l’annĂ©e dernière ?”, la rĂ©ponse est “Je ne sais pas”… Oui, cette somme positionnĂ©e sur une assurance-vie n’est en gĂ©nĂ©ral pas suivie, en tout cas sa rĂ©munĂ©ration. Cela remet gĂ©nĂ©ralement en cause les performances Ă  venir.

đź’ą Les allocations en assurance vie Ă©voluent au 3e trimestre

Lorsque l’on met en place une assurance-vie, plusieurs choses à réaliser :

  1. Un profil de risque : il permet d’analyser la notion de risque du client et mettre en rapport l’allocation de l’assurance-vie
  2. Un rapport d’adéquation : le portefeuille assurance-vie est fait (l’allocation), ce qui donne une note finale (sur 7). Il faut que le rapport d’adéquation entre la note du profil de risque et celui de l’assurance-vie soit validé.
  3. Le suivi régulier : il est aussi nécessaire de voir le client régulièrement pour refaire le profil de risque qui peut évoluer et arbitrer les lignes qui seraient moins performantes.

Comme je vous le disais, les allocations potentielles sont infinies, entre le fonds euros qui est garanti, mais peu rémunéré, les unités de comptes qui peuvent être financières ou immobilières, les produits structurés, les gestions sous mandat, il y a l’embarras du choix.

Les tendances au 3T 2022

Compte tenu des marchés financiers, de nouvelles tendances sont apparues sur les allocations en assurance-vie. L’Observatoire du conseil financier indépendant de Nortia, composé de 1.200 conseillers financiers, met en exergue que les allocations proposées ont mis en avant les unités de compte. Pour preuve, la collecte brute en UC a représenté 67 % du montant d’investissement global. 

Les fonds euros auraient pu tirer leur épingle du jeu, les marchés financiers étant volatils, mais la faible rémunération qui en découle n’a pas attiré les clients. L’inflation y a joué pour beaucoup. 

« On observe plus particulièrement le retour prononcé des investissements sur les supports d’attente proposés par les assureurs (12% des versements), qui permettent d’allouer progressivement le capital des investisseurs sur les marchés et ainsi lisser les points d’entrée », rapporte Nortia.

Les supports immobiliers, eux aussi, ont gagné en collecte, via les forts rebonds en sociétés civiles et sociétés civiles immobilières. C’est tout l’inverse pour les fonds obligataires qui eux sont au plus bas, à 1,44 %.

Trouver les meilleures solutions financières

Le produit qui sort son épingle du jeu est le produit structuré. « Les volumes restent importants et la profondeur de la gamme accessible en compte-titres permet aux CGP de choisir le produit le plus approprié au profil de risque de ses clients avec un large champ des possibles », observe Nortia. BNP Paribas Cardif avait d’ailleurs relevé, lors d’une autre étude, que ces produits étaient proposés par les CGP avec une progression de 53 %.

« Les conseillers en gestion de patrimoine recherchent des supports avec une gestion des risques approfondie, capables de contenir au maximum la volatilité. Sur la poche actions des allocations, les prises de position sur un unique secteur d’investissement sont devenues très rares, au profit des fonds globaux ou multithématiques », confirme en ce sens l’Observatoire de Nortia.

L’allocation Nyko

Florian avait déjà anticipé cette tendance et propose à nos clients depuis quelques semaines une allocation qui intègre du fonds euros, des unités de comptes immobilières, et selon le profil, une partie en produits structurés. Évidemment, nous faisons du sur-mesure, mais en allocation, il est important d’anticiper les marchés financiers, cette allocation permettant de se protéger des fortes volatilités actuelles.

Vous pouvez aussi prendre RDV avec moi pour toutes questions :

Abonnez-vous à la 

Nyko’s Newslettter

Nicolas
Nicolas

Nicolas est spécialisé en Gestion de Patrimoine et est le CEO de Nyko.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

[trustindex data-widget-id=68277445151b52893b57b91b6b]

Recevoir les meilleures opportunités financières

Recevoir le Guide Financier 2022

Prends en main ton patrimoine