banner

đź“Š Qu’est-ce que l’inflation ? Comment en voit-on les consĂ©quences ?

Sommaire

L’inflation est un phĂ©nomène Ă©conomique courant qui peut avoir des consĂ©quences importantes sur les finances personnelles. En termes simples, l’inflation dĂ©signe l’augmentation gĂ©nĂ©rale des prix des biens et des services sur une pĂ©riode donnĂ©e. 

đź’¸

Investissez dans les meilleurs placements immobiliers

Autrement dit, votre pouvoir d’achat diminue, car votre argent peut acheter moins de choses qu’auparavant. Les causes de l’inflation sont nombreuses et complexes, mais il est important de comprendre les mĂ©canismes Ă©conomiques sous-jacents pour pouvoir prendre les bonnes dĂ©cisions en matière de gestion financière. Dans cet article, nous allons explorer ce qu’est l’inflation, comment elle se mesure et quelles sont ses consĂ©quences pour les consommateurs. Nous vous donnerons Ă©galement des conseils pratiques pour mieux gĂ©rer votre budget face Ă  l’inflation.

Les effets de l’inflation sur votre pouvoir d’achat : comment prĂ©server votre Ă©pargne face Ă  la hausse des prix

L’inflation peut avoir des effets nĂ©gatifs sur votre pouvoir d’achat en diminuant la valeur de votre Ă©pargne et en rĂ©duisant la quantitĂ© de biens et de services que vous pouvez acheter avec la mĂŞme somme d’argent. Par exemple, si le taux d’inflation est de 2% par an, cela signifie qu’un produit qui coĂ»tait 100 € l’annĂ©e dernière coĂ»te maintenant 102 €. Si vous aviez Ă©pargnĂ© 1 000 € l’annĂ©e dernière, ils ne valent plus que 980 € cette annĂ©e en termes rĂ©els. Pour prĂ©server votre Ă©pargne face Ă  l’inflation, vous pouvez envisager d’investir dans des actifs qui ont tendance Ă  augmenter en valeur au fil du temps, comme des actions ou de l’immobilier. Cependant, ces types d’investissements comportent Ă©galement des risques et ne conviennent pas Ă  tous les investisseurs.

Une autre façon de prĂ©server votre pouvoir d’achat face Ă  l’inflation est de diversifier votre portefeuille d’investissement. Cela signifie rĂ©partir vos investissements dans diffĂ©rentes classes d’actifs, telles que les actions, les obligations, l’immobilier, les matières premières, etc. De cette façon, si l’un de vos investissements perd de la valeur en raison de l’inflation, d’autres investissements peuvent compenser cette perte. Vous pouvez Ă©galement envisager de placer une partie de votre Ă©pargne dans des produits financiers qui offrent un taux d’intĂ©rĂŞt plus Ă©levĂ©, comme les comptes d’Ă©pargne Ă  taux fixe ou les obligations d’État. Ces produits peuvent offrir une protection contre l’inflation en raison de leur taux d’intĂ©rĂŞt plus Ă©levĂ©, mais ils peuvent Ă©galement comporter des risques, comme la perte de capital ou la perte de pouvoir d’achat en cas de hausse soudaine de l’inflation.

Un exemple concret, chacun de nous, je pense, mange des pâtes. Je prends l’exemple d’un paquet de coquillette de 1 kg, il existe beaucoup de marques, nous n’allons pas nous battre là-dessus. Il y a eu deux effets dans cette augmentation de prix, l’inflation et l’augmentation du produit en elle-même : 

  • Système U : de 0,77 euro Ă  1,23 euro (+60 %)
  • Leclerc : de 0,74 euro Ă  1,25 euro (+69 %)
  • IntermarchĂ© : de 0,75 euro Ă  1,27 euro (+69 %)
  • Auchan : de 0,83 euro Ă  1,32 euro (+59 %)
  • Carrefour : de 0,89 euro Ă  1,33 euro (+49 %)

Un effet pratique pour le consommateur, s’il pouvait acheter avec 20 €, en 2021 chez intermarché 26 paquets de pâtes, en 2022, il ne peut en acheter que 15. Il perd donc 11 paquets de pâtes…

Comment lutter contre l’inflation au quotidien : des astuces simples pour limiter les dĂ©penses et mieux gĂ©rer son budget face Ă  l’inflation.

Il existe plusieurs astuces simples pour limiter les dĂ©penses et mieux gĂ©rer son budget face Ă  l’inflation. Tout d’abord, il est important de faire ses courses avec une liste de courses bien Ă©tablie, qui Ă©vite les achats impulsifs et superflus. De plus, il est conseillĂ© de comparer les prix entre diffĂ©rents magasins et marques, afin de choisir les produits les moins chers. Il peut Ă©galement ĂŞtre judicieux d’acheter en vrac ou en grande quantitĂ©, si cela est possible, afin de bĂ©nĂ©ficier de rĂ©ductions de prix et de limiter les dĂ©placements.

Ensuite, il est possible de limiter les dĂ©penses liĂ©es Ă  l’Ă©nergie en adoptant des gestes simples, tels que baisser le chauffage ou Ă©teindre les appareils Ă©lectroniques inutilisĂ©s. Enfin, il est important de planifier ses dĂ©penses Ă  l’avance et de suivre son budget de près, afin d’Ă©viter les dĂ©penses impulsives et de prĂ©voir les dĂ©penses importantes. Pour cela, il peut ĂŞtre utile d’utiliser des outils de gestion de budget, tels que des applications mobiles ou des tableurs Excel, qui permettent de suivre facilement ses dĂ©penses et ses revenus. En suivant ces astuces simples, il est possible de limiter l’impact de l’inflation sur son pouvoir d’achat et de mieux gĂ©rer son budget au quotidien.

Si vous êtes dans une tranche à 30%, avec un exemple simple, célibataire, et si votre employeur vous augmente de 100 € (base taxable), votre impôt augmentera lui aussi de 100 € * 30 % -> 30 €. Quand on change de tranche marginale, ce ne sont pas tous les revenus qui sont imposés à ce montant supérieur, mais seulement les revenus qui dépassent de la tranche précédente. L’impact fiscal de ce type de solution est exactement pareil. Reprenons l’exemple de notre célibataire, Paul, imposé à un TMI (Taux Marginal d’Imposition) de 30%. S’il investit dans cette solution 100 €, sa réduction d’impôt aura la même mécanique, 100 € * 30% -> 30 € de réduction d’impôts.

Le PER, placement financier défiscalisant

 Le Plan d’Épargne Retraite, a pris lieu et place d’anciens dispositifs qui permettaient de pouvoir préparer se retraite via des placements financiers. Le but de Bruno Le Maire était de simplifier la gestion de tels placements, en ayant tous ses investissements au même endroit. C’est ainsi qu’en PER, vous allez entendre PERin (Individuel), PERco (Collectif). Le premier correspond aux versements que vous effectuerez à titre personnel, le second, celui qui sera versé par le placement entreprise.

Pour la déduction fiscale, n’est pris en compte que vos versements volontaires. Il y a des limites au versement :

  • Pour un salariĂ© : 10% du revenu imposable avec un minimum de 10% du PASS et un maximum de 10% de 8 PASS
  • Pour un travailleur non salariĂ© : le plafond est le mĂŞme mais il bĂ©nĂ©ficie Ă©galement d’une enveloppe supplĂ©mentaire qui est de 15% du bĂ©nĂ©fice imposable compris entre 1 et 8 PASS.

Reprenons l’exemple de Paul, il a un revenu imposable de 33 000 €, il souhaite investir du coup 10% (sans prendre en compte le report de plafonds précédents). Il va investir sur son PER 3 300 €, et réduire son impôt sur le revenu de 990 €. Le calcul est assez simple. Le PER n’est pas simplement une enveloppe fiscale, c’est un placement financier à part entière. Il faudra donc choisir avec précaution l’allocation (comme une assurance-vie) que vous allez mettre à l’intérieur. L’allocation, ce sont les lignes à l’intérieur qui compose votre support. Fonds Euros, Unités de Compte, je vous conseille de vous faire épauler. Vous pouvez même y retrouver des SCPI.

Je préfère tout de même vous alerter sur les contraintes d’un tel placement, car pour moi, il y en a :

  1. L’argent est bloqué jusqu’à la retraite, sauf conditions particulières. À savoir, Pour l’acquisition de la résidence principale ou en cas d’accident de la vie (invalidité, décès, surendettement, expiration des droits au chômage, cessation de l’activité non salariée)
  2. L’avantage fiscal en versement ouvre un assujettissement à l’impôt sur les retraits. Paul,  à 67 ans, veut retirer 10 000 €, selon la répartition à l’intérieur la fiscalité sera :
    1. Sur le capital : Impôt sur le revenu & Exonération de prélèvements sociaux
    2. Sur la plus-value : Prélèvement forfaitaire de 12,8% ou sur option à l’impôt sur le revenu & Prélèvements sociaux de 17,2%

 

S’il avait voulu sortir en rente et non en capital, car oui, avec le PER cela est possible, Impôt sur le revenu après abattement de 10% & Prélèvements sociaux de 17,2% sur une fraction de la rente selon l’âge du titulaire au jour de l’entrée en jouissance de la rente*. Ce placement, pour moi, n’a d’intérêt principal que si, lors du passage à la retraite vous avez un changement de TMI. Exemple, un passage de 30% à 11%, dans le cas inverse, j’ai du mal à voir l’intérêt pour un client, sauf cas exceptionnel. Il faudrait valider tout cela en RDV, car la mise en place d’une telle solution est du sur-mesure.

J’ai eu il y a peu de temps, un client d’un autre cabinet qui m’a mentionné ne pas avoir été informé sur la fiscalité à la sortie. Il a voulu débloquer son argent pour l’achat de sa résidence principale un an après l’ouverture, et a été surpris que l’argent soit de nouveau fiscalisé. Je préfère vous le dire, soyez très vigilant sur ce point-là. Il ne faut pas avoir besoin de ce capital avant la retraite, les conditions de sortie sont contraignantes. Prenez en compte le fait que les sommes ayant ouvert droit à une déduction fiscale, ouvriront droit à une imposition lors de leur retrait. Ce placement n’est pas tout rose !

Semaine prochaine, je vous parle de deux autres placements qui me tiennent à cœur, je ne vous en dis pas plus !

Trouver les meilleures solutions financières

Nyko a aussi mis en place des guides et page pour vous aider à mieux gérer vos finances personnelles et vos investissements immo, nos conseils disponibles ici :

Vous pouvez aussi prendre RDV avec moi pour toutes questions :

Abonnez-vous à la 

Nyko’s Newslettter

Nicolas
Nicolas

Nicolas est spécialisé en Gestion de Patrimoine et est le CEO de Nyko.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published. Required fields are marked *

[trustindex data-widget-id=68277445151b52893b57b91b6b]

Recevoir les meilleures opportunités financières

Recevoir le Guide Financier 2022

Prends en main ton patrimoine